Notre projet

Nous travaillons depuis de nombreux mois sur notre projet de magasin de produits issus de l’agriculture biologique, sous forme de Scop (Société Coopérative).
En effet, nous sommes tous les trois animés à l’idée de développer l’Agriculture Biologique en France.
Si nous avons choisi de rejoindre un réseau de magasins indépendants (et non pas de franchises), c’est que nous aimons créer. Nous voulons que ce magasin corresponde à nos clients bien évidemment, mais surtout qu’il nous ressemble.
Voici en quelques lignes le magasin que nous avons imaginé.

Un lieu de distribution de produits choisis avec soin

20161113_174853Des produits bio, c’est évident ! Pas n’importe quelle bio par contre. Mais ça, ce sera l’objet d’un autre article.

Le local… c’est un mot bien en vogue depuis quelque temps : “économie locale”, “produits locaux”, “locavorisme”.
Un effet de mode ? Je n’en suis pas sûre. C’est comme pour le bio, plus qu’un phénomène de mode, c’est un mode de vie.
Pour nous, ce mot est lourd de sens : impact positif sur l’environnement, développement de l’économie de nos régions, circuits courts, traçabilité, lien humain avec les fournisseurs…
Vous l’aurez deviné, nous donnerons la priorité aux produits alimentaires mais aussi artisanaux fabriqués à moins de 150 km (difficile de faire moins en région parisienne…).

D’ailleurs, fruits et légumes seront à l’honneur. Vous ne le savez peut-être pas mais en région parisienne, plusieurs fermes maraîchères se sont regroupées sous le nom “Fermes Bio d’Ile-de-France”. Cette organisation fournit logoautant que possible les commerces bio de
la région. Nous comptons en partie sur eux pour fournir notre étal !
Pour nous, les fruits et légumes, c’est la base. Certes, il faut les cuisiner, mais leur diversité nous offre des saveurs incomparables.

20161113_155512-1Le vrac est aussi un concept qui a le vent en poupe, et pour de bonnes raisons. Acheter la quantité que l’on souhaite permet de réduire le gaspillage alimentaire. Rapporter votre contenant (bocal, sac, sachet), et vous soulagerez la planète.
D’un point de vue économique on s’y retrouve aussi : sans emballages individuels, les prix seront plus bas.

Le commerce équitable est aussi un élément clef dans le choix de nos produits. Café, chocolat, thé (sauf japonais), sucre, bananes… nous n’achèterons ces produits que si nous avons la certitude qu’ils sont issus du commerce équitable.

logo-ensemble-mobilePour aller plus loin, nous privilégierons, grâce à la coopérative que nous rejoignons, les produits du commerce équitable Nord/Nord pour les produits de notre continent.

Enfin, vous ne trouverez pas de tomate chez nous en hiver… Mais ne vous inquiétez pas, chaque saison regorge de fruits et légumes qui lui sont propres ! Et oui, nous nous engageons à respecter la saisonnalité des fruits et légumes dans un souci de respect de l’environnement, mais aussi d’assurer le meilleur goût possible à nos produits.

Un lieu chaleureux propice aux échanges

Pour commencer, nous avons choisi un thème pour notre magasin : jardin et potager.
Que chacun se sente chez soi, dans son petit jardin reposant.

              2016-11-03-15-59-25  20160511_184529

Un séjour au Canada m’a fait prendre conscience que l’on pouvait vivre en prenant son temps. Parfois, ici à Paris, cette vie tranquille me manque.
Persuadés que prendre son temps ce n’est pas perdre du temps, nous souhaiterions transformer un petit coin de notre magasin en “salon de jardin”. Pour être plus explicite, tout simplement un banc et quelques chaises sur la place devant le magasin, une table pour boire son café fraîchement moulu sur place, une bibliothèque partagée, une boîte à échange de semences ou de recettes…
Reposez vous quelques minutes, rien ne presse.

Et comme nous ne pourrons probablement pas pousser les murs, nous ferons en sorte d’avoir un tiers-lieu, un lieu supplémentaire que l’on pourra occuper ponctuellement pour organiser des ateliers, des animations, des ciné-débats… que sais-je encore, on compte aussi sur vos idées !

Sortons de notre cocon

Notre but : développer l’agriculture biologique. Il nous semble que par conséquent nous avons un devoir de sensibilisation.
Nous ne pouvons rester enfermés dans notre magasin à convaincre les déjà convaincus. Une de nos idées est d’installer un stand une fois par semaine sur un marché.20161113_180350

Nous sommes aussi motivés à l’idée de nous ancrer dans la vie associative de la ville. Nous pensons d’ailleurs créer une association de consommateurs, avec qui nous pourrons réaliser plus de rêves : intervenir dans des écoles, des événements sportifs, échanger des idées dans des quartiers défavorisés.

Notre projet est en construction, nous ne cessons de le faire évoluer. Aussi, n’hésitez pas à nous faire part de vos idées ou remarques, elles sont les bienvenues.